Le machaon

Un mini-voilier rend visite aux fleurs de la prairie. C’est le machaon, un des plus grands papillons de jour chez nous. Comme tu es beau ! Qu’est-ce que tu fais en ce moment ?

En cette saison

Je profite de voler gaiement tant qu’il fait chaud. L’été est passé super vite pour nous les papillons ! Ma mère est née il y a quelques mois en avril. Peu après avoir rencontré mon père, elle a pondu une centaine d’œufs, en les collant un à un sur le feuillage de fenouils. Je suis sorti de l’une de ces boulettes jaunes, en juillet. J’étais alors une petite chenille noiraude. J’ai passé mon temps à manger puis j’ai grandi et je me suis paré de belles couleurs vertes. Après quelques temps, je me suis transformé en un cocon immobile, la chrysalide, accroché aux plantes. Dedans je me suis métamorphosé en papillon. Je peux enfin voler, quel changement !

Pas plus tard qu’hier, j’ai croisé un compagnon. Bientôt je vais pondre des œufs à mon tour et le cycle recommencera ! Mes enfants passeront l’hiver sous forme de chrysalide. Quant à moi, j’aurai suffisamment vécu.

 

Cycle de vie du papillon: https://vimeo.com/110228227

Signe distinctif

Je me fais facilement remarquer ! J’appartiens à la famille des papilionidés, chez qui les papillons sont somptueusement colorés. Avec mes grandes ailes, j’utilise les courants d’air pour planer efficacement. Ma chenille aussi se fait remarquer quand elle passe son temps à ronger de la verdure. Tu la repères vite à sa grande taille et ses couleurs vives. Quand elle est inquiète, elle fait surgir de sa tête des sortes de cornes oranges en forme de fourche. Leur couleur flashy est un signal pour les oiseaux qui essaient de la manger: « attention, j’ai très mauvais goût ! »

Les cornes de la chenille s’appellent osmeterium :

Pour bien m’observer

Loupe, carnet de dessin, crayon en main et chapeau sur la tête. C’est parti pour une mission d’exploration ! Installe-toi dans une prairie très riche en fleurs ou un potager et ouvre grand les yeux. Pour augmenter tes chances, repère les plantes que je choisis pour pondre mes œufs. La carotte, le fenouil, le céleri, le persil, la berce… Toutes ces plantes ont en commun d’appartenir à la famille des apiacées. Tu les reconnais à :

berce

Plein de mini fleurs en ombelles

berce-feuille

Feuilles joliment découpées qui dégagent souvent une odeur agréable quand on les froisse

berce-tige

Tiges parcourues de rainures

Tu peux m’observer de mars à octobre, et ma chenille de mai à novembre.

Description

  • Taille des ailes antérieures: 3,2 à 3,8 cm
  • Aspect visuel : dessus des ailes blanc crème à jaune, avec des lignes noires typiques, ailes postérieures décorées d’un pois rouge (les ocelles) et terminées par une petite queue. Voilà pourquoi on m’appelle aussi Grand porte-queue.

Pour ne pas me confondre avec mon ami le flambé, regarde la forme nos motifs noirs :

flambé

Flambé : avec ses raies verticales, on aurait dit qu’il est passé sous un chalumeau !

  • Nourriture: j’aspire le nectar sucré de toutes sortes de fleurs grâce à ma trompe en paille : trèfles, lavande, centaurée, buddleia…
  • Habitat : un peu partout dans les prairies, les friches et les jardins.
  • Statut: de plus en plus rare, protégé par la loi. A cause de l’agriculture moderne : pesticides, immenses champs très pauvres en fleurs.

 

A découvrir

Une chenille qui se promène

Une chenille qui mange en accéléré

Puis elle fait une crotte

Revenir à la page des articles