L’accouplement des vers de terre

Les vers de terre sont hermaphrodites, mais ils doivent s’accoupler pour donner naissance à tout un tas de petits vers.

La saison des amours débutent au mois de mars. Le meilleur moment pour observer l’accouplement : un temps humide ou la nuit.

Les vers de terre possèdent un « manchon » orange-rouge proche de la tête. Il s’appelle le clitellum : c’est l’organe qui permet de s’accoupler. Les deux vers se positionnent l’un à côté de l’autre en tête-bêche. Une sécrétion muqueuse produite par ce clitellum permet de maintenir les deux partenaires collés. Le clitellum sécrète également une substance qui fabrique un cocon pour recevoir les œufs. Lorsque les deux vers de terre se séparent, deux cocons sont créés, qui ont la taille d’une tête d’allumette.

Au bout de quelques semaines ou quelques mois (en fonction des espèces). 1 à 4 vermisseaux prennent vie dans chaque cocon. Ils mettront entre 1 à 6 mois pour devenir adulte.

Le ver de terre adulte produit de nombreux cocons.
Le Lumbricus terrestris (le fameux lombric commun) s’accouple une fois par an. Il forme 5 à 10 cocons contenant chacun 1 œuf. Ils peuvent vivre entre 4 et 8 ans !
L’Eisenia foetida s’accouple plus souvent et forme environ 140 cocons par an ! Chacun donne naissance à plusieurs vers. Ils vivent moins longtemps (entre 1 et 2 ans).

 

 

Et cette vidéo impressionnante te montre la naissance des petits vers.

 

Pour aller plus loin, nous te recommandons le site de vigie nature très instructif.

 

Vu dans la Salamandre Junior n°104.

Revenir à la page des articles